Related Posts with Thumbnails

Cuisine métisse

Mon blog de cuisine, avec des recettes comme je suis: d'ici, d'ailleurs, ...des deux à la fois

mercredi 2 mai 2007

Mes 4 livres... et bar de ligne à l'espagnole

BibliPatrick a dit:
" Les gens en ont marre de lire des questionnaires sur les blogs!!!"

Et juste après, Patrick a dit:
"Véro, tu veux remplir un questionnaire sur ton blog??"

Alors, hein... Voyez-vous le choix cornélien qui se pose à moi??
Barber les visiteurs ("Ahh non!!!! Nous on veut la bouffe!!!" lol), ou me faire plaisir en répondant à l'invit'??

En même temps, je ne peux pas lui refuser, primo parce que je crois bien que la lecture de son blog a pas mal influencé ma cuisine cette année.. Et deuxio parce que c'est un questionnaire qui parle de livres...

Et moi... les livres...

Ca a commencé quand j'étais toute môme... Je me rappelle même de Mon Premier Livre de Bibliothèque Rose... J'habitais encore à Nouméa, et ma grand-mère avait dit: "Mais, N'du, (N'du c'est le surnom de ma mère, joli, hein?? :-)), c'est trop pour elle ça, elle est toute petite!" C'était Candy recherche Capucin. Capucin a tragiquement disparu, et Candy finit par le retrouver... dans un endroit horrible, où un méchant traficant emprisonne des bêtes sauvages pour faire des trucs de braconniers...
Révélation littéraire!!! Adieu livres en carton, plastique et autres tissu!!
Depuis ce jour, je dévorais les plus grandes oeuvres que je pouvais trouver...  Candy, Fantômette, le Club des cinq, Paddington... Mais mes préférés de chez mes préférés...

4 livres de mon enfance
bibliotheque_rose- Fantomette... J'avais toute la collec: Fantomette et le pic du diable, Fantomette contre Fantomette, Fantomette et le masque d'argent... J'étais fan, j'aurais voulu être aussi intelligente que Françoise, et mon rêve c'était qu'un jour elle vive enfin son amour pour Oeil-de-Lynx le reporter au grand jour!! :-) Gros traumatisme d'enfance: lorsqu'on a déménagé aux Antilles, ma mère a donné tous mes livres à une asso. Les barbies, la dinette, tout ça, ça ne me gênait pas... Mais mes livres!!!  Moi qui rêvais de les donner à ms enfants... :-(

- Les aventures d'Arsène Lupin de Maurice Leblanc. Je continue de les lire, et les relire... J'aimais aussi beaucoup Sherlock Holmes et Rouletabille, mais Arsène, sa gouaille, son audace, son rire... Pis contrairement aux autres, c'était un voleur, quand même!! Bourré de charme, mais bad boy, quand même!   
un_sac_de_billes
- Un sac de billes de Joseph Joffo. Je ne sais pas combien de fois je l'ai lu... Le récit de l'enfance juive de Joseph et de son frère Maurice, de leur fuite face aux nazis. J'avais à peine l'âge du Joseph enfant lorsque je l'ai lu, soit moins de dix ans, c'est le premier roman qui m'ait permis de relativiser,  moi qui me croyais si malheureuse d'être partie loin de mon île, loin de ma famille. La sagesse, en quelques sorte... :-)

- Autant en emporte le vent. Coup de foudre pour l'oeuvre de Margaret Mitchell à l'entrée au collège. J'avais emprunté la trilogie en livre de poche au CDI, avec les photos du film avec Vivien Leigh et Gable. J'adorais Scarlett, sa force, la façon dont elle pouvait faire fi de ses scrupules pour avancer et ne pas se laisser détruire ("Taratata!"). Depuis, heureusement, d'autres modèles féminins m'ont permis de voir que la fierté et l'orgueil sont parfois de mauvais conseil... :-)
Quelques temps après, j'ai découvert La Bicyclette Bleue, de Régine Desforges. J'ai tout d'abord DETESTE cette vulgaire plagieuse (ben oui, hein, mettez-vous à ma place, bon sang, cette Léa n'arrivait pas à la cheville de Scarlett!). Très vite, je me suis laissée avoir, et j'ai fini par tous les lire et les relire!! Ma mère croyait bien faire en offrant à sa fille de 1O ans ces bouquins "Ben oui, maman, c'est super, ça parle d'une jeune fille qui vit pendant la seconde guerre mondiale!!". Maman, je peux te le dire aujourd'hui, c'était vraiment hyper chaud!!! (j'ai tout appris là-dedans!! lol)

4 écrivains que je lirai (et relirai) encore
sagan- Françoise Sagan, que j'ai découverte avec son tout premier roman Bonjour Tristesse. Ce livre m'a vraiment parlé, moi qui ai si longtemps détesté beau-père et belles-mères... J'ai aimé son style, sa mélancolie, la justesse de ses mots sur des sentiments troubles. Du coup, toute l'anthologie y est passée... Deux de mes préférés: La femme fardée, pour sa galerie de personnages si justes, et De guerre lasse, parce que la vie est comme ça, vraiment ironique, et pas toujours si belle que ça...

- Emile Zola. Lui aussi, je l'ai découvert à mon entrée en 6ème, au CDI. J'ai commencé par L'assomoir, et je jure que j'ai adoré!! Du coup, quand nous avons étudié Germinal en troisième, j'étais la seule à savoir qu'Etienne était le fils de Gervaise, et je suis passée pour la grosse intello de base aux yeux de tous mes copains, qui m'ont mise en quarantaine pendant au moins trois heures!! lol. Comme toi, Patrick, j'adore me perdre dans la généalogie des Rougon Macquart, mais comme je suis une fille, mes préférés sont Au bonheur des Dames, Nana, la Bête Humaine et L'Oeuvre (oui, les fils de Gervaise m'ont particulièrement marqué). Je rêvais de m'offrir toute la généalogie en Pléïades... Pour une raison mystérieuse, j'ai opté pour les Laffont! :-)

Harry_7-J.K. Rawling, comment faire autrement que de la faire figurer ici??? D'ailleurs, je ne vais pas tarder à tout reprendre depuis le premier tome, pour être fin prête pour l'arrivée du 7 (le 21 juillet!!! Je n'en peux plus!!!) Ma famille sait très bien à quoi s'en tenir: quand Harry débarque, ils n'y a plus de mère, ni d'épouse dans leur maison!! Je m'enferme avec des vivres, et j'émerge totalement ailleurs au bout de trois jours... De plus en plus terrassée au fil des années, depuis que Sirius est mort...

morrison- Toni Morrison (mais aussi tout un tas d'auteurs Afro-Américains, dont Malcolm X en tête de ligne) The Bluest Eye, Jazz, Love... De vrais chefs-d'oeuvres d'une américaine, femme, noire de surcroît, qui a réussi à faire entendre sa magnifique voix. Rien que ça. Y a de quoi être impressionnée, hein, quand on est une petite étudiante plongée dans ses bouquins sur les droits civiques...

Ohlala, y en a tellement d'autres... Nick Hornby, Tony Parsons, Nabokov, mais aussi Jane Austen, Shelley, les soeurs Bronté (Jane Eyre la "précurseuse" du féminisme; Heathliff, mon amour!! :-))... Tolkien, Barjavel, Kundera...  C'est une torture, ce questionnaire...

4 écrivains que je ne lirai probablement plus (quoi que, il ne faut jurer de rien!!)
- Paolo Coelho et Eric Emmanuel Schmitt. Les deux auteurs de mes prises de conscience successives. Après L'Alchimiste, j'ai été prise d'une frénésie de vivre!!!! Saisir les chances, avancer!! Après Oscar, c'était la frénésie d'aimer!!! Vite, avant qu'il ne soit trop tard! Après Monsieur Ibrahim, la frénésie de raviver en moi mes racines!!! Et puis, pouf... J'ai fait des cures de ces deux-là, et puis voilà... Des auteurs de jeunesse, j'imagine... Quoi que, c'est stupide cette expression, parce que je lis des tas d'oeuvres de "littérature de jeunesse", et franchement ça vaut la littérature de vieillesse!! :-)

- Stephen King, que j'adore, pourtant, et dont je me suis gavée pendant toutes mes années terminale et début de fac... Moi qui n'arrivais pas à voir les adaptations de ses films (fout la chtouille, hein!!) , j'ai trouvé que ses livres étaient parfaits... Lui aussi, je l'ai beaucoup lu pour ses personnages, notemment dans It, et pour ses intrigues absolument machiavéliques, et là je pense à Bazaar, qui se monte en douce, sans qu'on y comprenne rien, et qui explose dans une parfaite machine ou le moindre détail a sa place. Le désamour a commencé avec Insomnia, je me suis arrêtée à la page 12... Récemment, j'ai essayé de lire Cell, laborieusement... Qui sait si je n'y retournerai pas dans quelques mois?

C'est tout. Je sèche.

Les 4 prochains sur ma liste (j'en ai bien plus que 4 qui attendent, mais hein, voilà...)
- To Kill A Mocking Bird de Harper Lee (titre en français??) Oui, c'est une "masterpiece" de la littérature Américaine, et non, je ne l'ai jamais lue (honte sur moi). En même temps, il est sorti en 1960, soit 17 ans avant que je ne naisse... Ca peut bien attendre encore quelques semaines, non? :-)

- Les âmes grises de Philippe Claudel parce qu'une collègue pour qui j'ai beaucoup de respect (et d'admiration) me l'a conseillé. Je n'ai même pas regardé la quatrième de couverture, j'ai confiance en elle.

- Nada, de Carmen Laforet. Andrea est une étudiante en lettres, qui débarque à Barcelone dans les années 40, alors que la ville est brisée par le régime franquiste. Ce roman a été écrit en 1944 par une jeune femme de 23 ans.  J'aime lire les témoignages des femmes à travers l'histoire, même  s'ils sont forcément subjectifs, pas toujours "reliable" au niveau historique, et ne donnent qu'une version des choses.
Après tout, certains livres d'histoire font ça, aussi, parfois...

- L'écrivain de Yasmina Kadra (qui est un homme!!). Ce livre est autobiographique, et raconte la vie d'un petit soldat, devenu écrivain, et qui allait devenir un gênant témoin de l'histoire de son pays (l'Algérie). Comme j'ai beaucoup aimé récemment L'attentat et Les hirondelles de Kaboul... Enfin, j'ai beaucoup aimé, façon de parler... Je les ai pris comme on prend des coups de poings, plutôt.
Lorsque je lis Kadra, j'aime assez peu l'humanité... et à la fois je l'aime avec une furieuse tendresse.

EntrechiensetloupsLes 4x4 derniers mots...
Bon,  cette fin a l'air gnangnan, comme ça... mais elle ne l'est pas...

"Et j'ai senti, autour de maman et moi, les bras de papa. Et dans mon coeur, Papa souriait".

J'en profite pour citer mon coup de coeur de l'année 2006, qui est vendu au rayon Jeunesse, et qui pourtant peut plaire à un public sans âge (14 ans minimum, selon la critique)...

La trilogie de Malorie Blackman, Entre Chiens et Loups, La couleur de la haine, Le choix malorie_blackmand'aimer.
Un récit poignant où les Primas, les Noirs, dirigent la société, et où les Nihils, les blancs, souffrent du racisme, de la ségrégation, et des inégalités. Un roman où les blancs n'entrent dans les universités que grâce à des quotas de "discrimination positive", sous les insultes et les cailloux haineux des noirs. L'histoire d'amour de Persephone fille de Sénateur, et de Callum fils de rien du tout, Roméo et Juliette des temps modernes. Une façon ingénieuse de faire réfléchir les plus jeunes au racisme.

Voilà!

Je passe le relais à Emilie Guess What (dès que tu auras fini ta soutenance! :-), à Pascale des Idées Vagues, et à Auntie Joe!

Bar_de_ligneEt, quoi de plus normal pour clore un questionnaire sur les livres passé par Patrick...

Un bar de ligne!

Il y a quelques temps, j'aurais franchement détourné les yeux devant l'étiquette qui affichait un prix honnêtement révoltant. Mais aujourd'hui, j'ai changé!! (j'ti jure ke c'i vré!!)
Réduire la consommation, au profit de la qualité!!
Ecolo, et saine!!
Je repars donc avec mon bar sous le bras, pas peu fière... C'est pas de la rigolade, sur l'étiquette y a même le nom du gars qui a pêché mon repas, dis donc!!

Belle bête, hein...

Comme je suis assez impressionnée, je choisis la simplicité.

Au barbecue! (tout de suite un peu moins saine, mais que voulez-vous... :-S)

Bar (de ligne!!) à l'espagnole.

Je lui ai rempli le bidou de quelques herbes, deux tomates, un chouilla d'huile d'olive, sel poivre. Badigeonné d'huile d'olive, hop, la bête est prête!

Quelques tomates à la provençale (ail, persil, herbes de provence, chapelure et huile d'olive)...
Une ou deux pommes de terre en robe de chambre, zou! sous la braise...

Pour déguster, j'ai fait comme les espagnols: des rondelles d'ail frit, du persil, de l'huile d'olive, et on verse sur la chair du poisson.

Bar___l_espagnoleAttention au découpage!
Ne faites-pas comme moi, pensez à lever les filets! (c'est facile, en plus, ça vient tout seul!)
Je n'y ai pensé que pour la deuxième part, dans ma hâte de me régaler j'ai commencé par couper (difficilement) des tronçons, en abîmant légèrement la chair.

Un pur régal!!
Quand je dis que j'apprends plein de trucs chez Patrick...

Bar___l_espagnole_2

Posté par cuisinemetisse à 07:07 - Espagne - Permalien [#]