Related Posts with Thumbnails

Cuisine métisse

Mon blog de cuisine, avec des recettes comme je suis: d'ici, d'ailleurs, ...des deux à la fois

jeudi 8 janvier 2009

Médaillon de boeuf aux morilles et marsala - Mon réveillon avec Jamie

boeufMarsala3

"Maîtresse, maîtresse, les toilettes y marchent pus !!!"
Comment ça les toilettes ne marchent plus ?
"Ben non, y marchent pus, quand on tire la chasse y se remplissent pis y se vident pas".
En effet, et je dirais même que si on tire trop la chasse, ils débordent !! Partout, partout !!!
Pourquoi, mais POURQUOI est-ce que ça tombe le jour de mon service de cour ?!
Faute au froid de pingouin qui s'est abattu sur nous, toutes les canalisations ont gelé, c'est la cata totale. Et c'est dingue, on dirait que les 210 schtroumphs de l'école ont comme par hasard envie de faire pipi tous en même temps, pile aujourd'hui !!
Et c'est parti pour l'organisation express de Charters Pipi à destination des toilettes du gymnase municipale.
J'adore ce job !

Enfin bref... laissons-là ces histoires sanitaires pour revenir à nos casseroles.
Jetons un petit regard gourmand en arrière, jusqu'au 31 décembre dernier...
Voici une de mes recettes chouchous quand un repas de fête se profile à l'horizon. Anniversaires, réveillons, évènements en tout genre à célébrer... nous nous sommes régalés plusieurs fois, et nous ne nous en lassons pas !
Une recette de mon favorite chef, le British Jamie Oliver bien entendu. Classique, encore une fois, et très facile.

Le Marsala est un vin sicilien très sucré, délicieux tout simplement à l'apéro, mais très utile également en cuisine. Il a un délicieux goût d'amande, et est parfait dans le tiramisu.
Il existe également du Marsala Al Uovo, fait avec des oeufs, qui est très crémeux, velouté. Dans cette recette j'utilise le Marsala classique, appelée généralement Marsala Fine (cette appelation varie selon le temps d'affinage, il me semble que les bouteilles que l'on trouve facilement en grandes surfaces ont un affinage d'un an).

boeufMarsalaEn ce qui concerne le boeuf, j'ai levé mes médaillons dans un rôti pris dans le filet. Cela a bien évidemment un coût... Personnellement je ne suis pas une grosse mangeuse de boeuf (au grand damn de Doudou): je préfère manger une pièce de boeuf d'excellente qualité une fois par mois que du rumsteack tous les samedis. La poire ou le merlan sont aussi d'excellents morceaux (de boeuf, oui, oui ! pas de fruits ni de poissons ! lol).
Idem pour les morilles...
Rien n'empêche d'adapter cette sauce avec des champignons moins onéreux et un morceau de boeuf un peu moins noble.

Médaillons de boeuf aux morilles et Marsala
Recette de Jamie O

Pour 4 personnes
4 médaillons de boeuf (pris dans le filet) - 2 échalottes - 1 gousse d'ail - 1 verre de Marsala - 2 grosses poignées de morilles - 5 cuillères à soupe de crème fraîche très épaisse (j'utilise la bio en pot de verre de chez Carrefour, délicieuse et moins chère que certaines marques pas bio) - thym - sel poivre

Avant que les invités n'arrivent:

- Si vous utilisez des morilles séchées: les nettoyer rapidement sous l'eau, et les mettre à tremper dans l'eau froide une heure avant.
- Hacher très finement les échalottes et l'ail (au mixer c'est parfait).
- Sortir la viande du frigo une petite demi-heure avant de la cuire, afin qu'elle cuise uniformément et reste bien tendre: la faire mariner dans 2 cuillère à soupe d'huile d'olive et 1 cuillère à soupe de thym (frais si possible). Attention, ne pas saler ni poivrer, pour ne pas que la viande rende tout son jus pendant la cuisson !)

Juste avant de passer à table:boeufMarsalaFlambage
- Penser à mettre vos assiettes dans votre four chaud (100°), vous pourrez prendre plus votre temps pour dresser et aurez le plaisir de servir une assiette encore chaude sans vous stresser !
- Faire fondre une belle noix de beurre dans une grande poêle.
- Attendre que le beurre ait fini de chanter, puis poser les médaillons de boeuf. Les faire saisir une minute de chaque côté.
- Ôter les médaillons et réserver dans une assiette recouverte.
- Dans la poêle, ajouter une lichette d'huile d'olive, et faire revenir l'ail et les échalottes hachées.
- Verser le marsala, attendre qu'il se chauffe un peu puis incliner légèrement la poêle au dessus du feu pour que le vin entre en contact avec la flamme: attention ça flambe !!! (si vous n'avez pas de gaz, sortez vos briquets, attention aux brûlures !)
- Lorsque le vin a fini de flamber, ajouter les morilles, puis la crème fraîche. Bien mélanger.
- Reposer les médaillons de boeuf dans la sauce et poursuivre la cuisson en fonction de la façon dont vous aimez votre viande, de 30 secondes à 5 minutes pour une viande de saignante à bien cuite.

- Dresser : disposer les médaillons, les saler. Ajouter les morilles et la sauce, quelques petites rattes du Touquet simplement cuites au four dans de la fleur de sel et un peu d'huile d'olive.
Finir par un brin de thym, ou deux tiges de ciboulettes, ou autre verdure !
Le gratin dauphinois accompagne ce plat à merveille également, si vous n'êtes pas trop craintif au niveau répétition de crèmes...

Et voilà !

Hmmmm.... Régalez-vous !
Franchement, manger des spaguettis pendant un mois pour s'offrir ce petit plaisir au bout, c'est ça l'idée du Luxe pour moi !

boeufMarsala2

boeufMarsalaFourchette

Posté par cuisinemetisse à 18:16 - Angleterre - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    you know I love Jamie O;!!!! idem, pour la viande, de plus en plus, on en achète moins, mais de la bonne )) bisous ma véro!

    Posté par auntie jo, vendredi 9 janvier 2009 à 08:45
  • Moi j'ai mon colis de boeuf tous les trois mois de l'amap et c'est très bien, ça suffit amplement, je pense que le jour où je trouve du marsala, j'essaye, moi aussi je suis fan de jamie...

    Posté par bergeou, vendredi 9 janvier 2009 à 10:58
  • Tu as tout à fait raison je trouve, il n'y a rien de plus luxueux et de plus appréciable que quand on s'est privé un peu avant de l'avoir : belle morale et en tout cas très beau plat

    Posté par Angy, samedi 10 janvier 2009 à 18:56
  • Ah voui, ca n'a pas l'air mauvais du tout tout ça, bien au contraire même. Moi j'ai aussi eu les toilettes bouchées chez moi mais la journée c'est plutôt mal finie...longue histoire biz

    Posté par Claude-Olivier, samedi 10 janvier 2009 à 20:05
  • 'tin, ça a l'air trop boooon! et tu ne m'as pas invitée? je suis vexée!

    Posté par mook, dimanche 11 janvier 2009 à 11:30
  • * Jo, à quand la virée to London, pour manger dans son resto ??? Je sais que Cyril est gagné à la cause des Merveilles, c'est Jamie que je veux comme membre moi !!!
    * Bergeou, je continue d'avoir envie moi aussi de cette fameuse amap. J'attends d'en voir une ouvrir pas trop loin !
    * Angy, j'en ai toujours été persuadée, si on ne souffre pas de petites frustrations, on ne peut pas estimer les bonnes choses à leur juste valeur !!
    * Claude, héhéhé, no comment... tu me raconteras !!
    * Mook, mais c'est à cause de tes histoires de viande et de morceaux, là, et tes rapports bizarres avec le tout !!! Bon, bon, je le saurai !

    Posté par Véro C.Métisse, dimanche 11 janvier 2009 à 12:52
  • DELICIEUSE

    merco pour la recette

    Posté par KAM, dimanche 11 janvier 2009 à 23:05
  • Vraiment, vous avez ete obliges de manger des pates pendant 1 mois? oh les pauvres!

    Posté par Gracianne, lundi 12 janvier 2009 à 13:36
  • Marsala, boeuf fondant et morilles, difficile de ne pas succomber. En plus, pas trop prise de tête la recette, j'adore la cuisine anglaise...Flamber me fiche toujours autant la trouille, c'est l'homme de la maison qui se charge de cette tâche.
    Bises

    Posté par Hélène, mardi 13 janvier 2009 à 09:23
  • ton plat me fait terriblement envie...

    Posté par helene06, vendredi 16 janvier 2009 à 23:26

Poster un commentaire